Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘oise’

GerberoyOise insolite/AL

 

Tous les ans nous avons l’habitude d’aller nous promener à Gerberoy dans l’oise, ce magnifique village aux maisons à colombages n’existerait pas si le peintre français du 19e siècle Henri Le Sidanier ne lui avait pas voué un passion complète. C’est Auguste Rodin qui l’incite à venir habiter à Beauvais, il y rencontre le céramiste de renom Auguste Delaherche, qui lui fait découvrir la cité médiévale et fortifiée, Gerberoy. La ville, alors dans un état de salubrité avancé est tombée dans l’oubli le plus total.

 

GerberoyOise insolite/AL

 

Il y achète une maison qu’il va restaurer peu à peu, s’attaque au jardin qu’il remplit de roses, à l’instar de son ami Claude Monet à Giverny. Mais, véritable passionné, il va fleurir de roses la ville entière, les autorités lui apportent son aide, la ville retrouve son charme d’antan, après avoir peint Venise, Bruges ou la Bretagne, Gerberoy devient son principal outil de travail.

 

GerberoyOise insolite/AL

 

Les personnages disparaissent de ses toiles, ses expositions sont axées sur la ville qui lui est chère, puis il s’attarde sur sa propre maison, la façade, ses fenêtres, ses volets, dans la recherche de l’instant intime, de l’arrêt sur image, (ce que j’aime rechercher en photo), il finira ses jours à Versailles où il décèdera d’un infarctus.

Depuis, tous les ans, le 3ème dimanche de juin, on célèbre la fête des roses.
A partir du dimanche 15 aout les jardins de Henri Le Sidanier sont ouverts ainsi que lors des Journées du Patrimoine.

Sources :

Wikipedia, Les jardins Henri Le Sidanier, Gerberoy.net

Publicités

Read Full Post »

Trois Etots - Oise

Les Trois Etôts est un petit hameau isolé non loin de Clermont de l’Oise, petit car il tient en une vingtaine de maisons et deux rues. C’est par hasard que j’ai découvert cet endroit, peut être que j’y suis passé étant petit avec mon père en vélo, je ne sais plus. En tous cas la curiosité qui nous y mène aujourd’hui est son manoir, celui ci, avec sa façade du XVème, l’autre du XVIeme en calcaire blanc et brique qui vaut le détour.
De 1724 à 1813, il fut la propriété de la famille de Herte, aujourd’hui aux Anisson de Perron.

Trois Etots - Oise

Mais aussi son église datée du XVIème siècle en briques chaînées de pierres blanches), dans son cimetière qui l’entoure, on trouve parmi de nombreuses tombes anciennes, à même le gazon, (qui nous fait penser aux cimetières anglo-saxons)la sépulture d’un « grognard », Pierre Nicolas Corroy, soldat qui suivit Napoléon 1er sur les champs de bataille en Europe.
Aujourd’hui, après des effondrements, avoir manqué de peu d’être démolie et un état d’usure très avancé, une association travaille à sa restauration.

Pour plus de photos cliquer ici

Read Full Post »

Montepilloy

Une petite photo du donjon de Montepilloy, c’est ici, après un simulacre de bataille où les anglais ne voulaient pas s’engager et finirent par se retirer vers Senlis, que Jeanne d’Arc passa la nuit avant d’aller retrouver le Roi Charles VII. C’était la Guerre de Cent Ans.
C’est aussi une étape sur la route de Saint Jacques de Compostelle.

Le pont levis a disparu mais on voit encore le fossé qui entourait les remparts. Incendié durant les guerres de religions du XVIe siècle, son existence se terminera définitivemeent lorsque Henri IV (ah pourtant je t’aimais bien toi…) le fera détruire.

Aujourd’hui le château a été déclaré ruine ad vitam eternam par l’état, en gros on attends que sa tombe…
Pour les affamés, l’enclos transformé en ferme, on peut aujourd’hui y cueillir des fraises cultivés dans le respect des méthodes traditionnelles.

Read Full Post »

Château de Orrouy

Aujourd’hui nous avons fait une petite balade dans la vallée de l’Automne, la route vers le Donjon de Vez est très intéressante en partant de Verberie. Tous les 5mn on pourrait s’arrêter pour admirer les lieux, tant le paysage se prête à la promenade. On peut apercevoir le long de la D123 le Château de Orrouy, son parc a accueilli de nombreux peintres au XIXeme siècle. Il se visite du 15 juillet eu 15 septembre, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Château de Pondron

Un peu plus loin, sur la D32, bien caché derrière la végétation, le château de Pondron datant du XIXe siècle, il ne se visite pas je crois, mais sert pour les mariages ou séminaires.

Donjon de Vez

Après avoir croisé bien des trésors historiques, (lavoirs, châteaux, ruines, etc…) se présente à nos yeux le donjon de Vez. Il ne se visite que le dimanche après midi et les jours fériés.
Une visite de plus à ajouter sur l’agenda ! De toute façon nous reprendrons cette route car il y a encore pleins de choses à voir.

Read Full Post »

Cygne

Il m’a fait la pose rien que pour moi, bon en fait il n’attendait qu’une chose, c’est que je lui jète du pain lol, la prochaine fois j’y penserais.

Ragondin

Et une jolie petite rencontre inattendue qui m’a bien amusé

Read Full Post »

Péniche, écluse de Sarron

Une dernière (?) petite photo de Sarron pour montrer l’écluse car j’en parle mais on ne la voit pas.
Ce n’est qu’un seul des passages car il y en a 2.

Read Full Post »

Cette fois ci nous sommes partis à la recherche de 2 menhirs, les Indrolles.
Situés dans la forêt d’Aumont-en-Halatte, nous avions très peu d’infos et c’est un peu au pif que nous sommes entrés dans la forêt.
Je peste souvent sur la façon dont le tourisme est géré dans l’oise, dixit la difficulté qu’on a eu à trouver le site gallo romain près d’Ognon, mais là c’est fort, aucune inscription, aucun panneau.
En fait nous avons pas mal marché, cette jolie balade nous a tout de même permis d’amirer cette si belle forêt, surtout les endroits où les sapins sont très présents.
La tête dans les airs j’ai failli marcher dans une flaque (la seule) perdue au milieu de toute cette végétation, dans laquelle se trouvait des milliers d’oeufs de batracien.

Quand je vous dis qu’ils tombent du ciel ces bestiaux…

Finalement notre recherche semblait vaine et perdue lorsque empruntant au hasard un tout petit chemin pour revenir à la voiture nous somme tombés nez à nez avec ces 2 témoins de l’histoire.

Menhirs - Aumont-en-Halatte

L’origine de leur nom reste inconnue pour le moment, ces 2 mégalithes en grès datent de l’époque celtique, le plus grand fait 2M.
Ce que j’aime lorsque je trouve ce genre de monument, c’est poser ma main longuement dessus, essayer, même si c’est très dur, d’imaginer le tailleur de pierre entrain de cogner sur ce colosse pour lui donner une forme. Tenter d’entendre les sons de ses outils marteler le grès, imaginer qu’il était debout, juste içi, entrain de travailler.

Beaucoup de découvertes ont été faites de ce côté de la forêt d’Halatte, sites gallo romains, gaulois, menhirs, pièces, etc…
Il y a beaucoup de pierres de grandes taille qui dépassent un peu tout autour de ce lieu, comme celle ci :

Je ne sais pas si ce sont d’autres menhirs enterrés, mais celle ci par exemple semble avoir été taillée. (ou l’érosion ?)

En repartant on a même aperçu ce petit menhir au pied d’un arbre, peut être celui d’Idefix ?

null

Pour les situer, en venant de Senlis et en partant en direction de Fleurines, sur la D1017, en entrant dans la forêt faire un petit km et les pierres sont sur la gauche.

Read Full Post »

Older Posts »